Paroisse Bienheureux Marcel Callo 44

15 juin 2018

Inscriptions pour la catéchèse

murLes enfants, les parents, les catéchistes ont exprimé ensemble leurs souvenirs de cette année.

pique-nique1C'est le moment du partage.

pique-nique2Les enfants chantent un chant qu'ils ont appris pendant leur année de formation.

pique-nique3La table est grande pour le partage. Une année se termine. Une autre va commencer. On dit au-revoir et merci à Bénédicte. D'autres catéchistes sont prêtes à vivre une autre année de catéchèse avec les enfants qui sont inscrits et leurs parents. Bonne route à tous.

 

Posté par ParoisseMCallo44 à 17:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2018

La video de la première communion à regarder

Sur le côté gauche, avec les autres vidéos.

La video de la première communion du 10 juin 2018 : le montage des photos a été fait par Gérard.

Posté par ParoisseMCallo44 à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juin 2018

Journal Paroissial N°89

JP89_Journal_Paroissial

Pour ouvrir : clic sur le libellé et choisir "ouvrir dans un nouvel onglet"

Posté par ParoisseMCallo44 à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2018

Fête du Saint-Sacrement 3 juin

vitrail eucharistie 2018Vitrail visible au Carmel de Saint-Maur en Franche-Comté

Fête du Saint Sacrement

Homélie du pape François

Dans l’Evangile que nous avons entendu, la Dernière Cène est racontée, mais d’une façon surprenante, l’attention est placée davantage sur ses préparatifs que sur le repas même. Le verbe “préparer” revient plusieurs fois. Les disciples demandent, par exemple : “Où veux-tu que nous allions faire les préparatifs pour que tu manges la Pâque ? » (Mc 14, 12). Jésus les envoie préparer avec des indications précises et ils trouvent « une grande pièce aménagée et prête pour un repas » (v. 15). Les disciples vont préparer mais le Seigneur avait déjà préparé.

Quelque chose de semblable arrive après la résurrection, quand Jésus apparaît aux disciples pour la troisième fois : tandis qu’ils pêchent, il les attend sur le rivage, où il a déjà préparé le pain et le poisson pour eux. Mais en même temps, il demande aux siens d’apporter un peu de poisson qu’ils viennent de prendre et que lui-même avait indiqué comment pêcher (cf. Jn 21, 6.9-10). Là aussi, Jésus prépare à l’avance et demande aux siens de collaborer. Et encore, avant la Pâque, Jésus avait dit aux disciples « Je pars vous préparer une place […] afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi » (Jn 14, 2.3). C’est Jésus qui prépare, le même Jésus qui cependant avec des rappels forts et des paraboles, avant sa Pâque, nous demande de nous préparer, de nous tenir prêts (cf. Mt 24, 44 ; Lc 12, 40).

Jésus, en somme, prépare pour nous et nous demande aussi de préparer. Que prépare-t-il pour nous ? Une place et une nourriture. Une place beaucoup plus digne que la « grande pièce aménagée » de l’Evangile. C’est notre maison spacieuse et vaste ici-bas, l’Eglise, où il y a et il doit y avoir une place pour tous. Mais il nous a réservé aussi une place là-haut, dans le paradis, pour être avec lui et entre nous pour toujours. En plus de la place, il nous prépare une nourriture, un Pain qu’il est lui-même : « Prenez, ceci est mon corps » (Mc 14, 22). Ces deux dons, la place et la nourriture, sont ce qui nous sert pour vivre. Ils sont le vivre et le couvert définitifs. Les deux nous sont donnés dans l’Eucharistie.

Là Jésus nous prépare une place ici-bas, parce que l’Eucharistie est le cœur battant de l’Église, la génère et la régénère, la rassemble et lui donne la force. Mais l’Eucharistie nous prépare aussi une place là-haut, dans l’éternité, parce qu’elle est le Pain du ciel. Il vient de là, c’est l’unique matière sur cette terre qui soit vraiment d’éternité. C’est le pain de l’avenir, qui déjà maintenant nous fait goûter à l’avance un avenir infiniment plus grand que tout ce qu’on peut attendre de mieux. C’est le pain qui nourrit nos attentes les plus grandes et alimente nos rêves les plus beaux. C’est, en un mot, le gage de la vie éternelle : non seulement une promesse, mais un gage, c’est-à-dire une anticipation concrète de ce qui nous sera donné.

L’Eucharistie est la “réservation” du paradis; c’est Jésus, viatique de notre chemin vers cette vie bienheureuse qui ne finira jamais.

Dans l’Hostie consacrée, en plus de la place, Jésus nous prépare l’aliment, la nourriture. Dans la vie nous avons continuellement besoin de nous nourrir, et non seulement d’aliments, mais aussi de projets et d’affections, de désirs et d’espérances. Nous avons faim d’être aimés. Mais les compliments les plus appréciés, les cadeaux les plus beaux et les technologies les plus avancées ne suffisent pas, ne nous rassasient jamais complètement. L’Eucharistie est un aliment simple, comme le pain, mais c’est l’unique qui rassasie, parce qu’il n’y a pas d’amour plus grand. Là nous rencontrons réellement Jésus, nous partageons sa vie, nous sentons son amour ; là tu peux faire l’expérience que sa mort et sa résurrection sont pour toi. Et quand tu adores Jésus dans l’Eucharistie, tu reçois de lui l’Esprit Saint et tu trouves paix et joie. Chers frères et sœurs, choisissons cette nourriture de vie : mettons la messe à la première place, redécouvrons l’adoration dans nos communautés ! Demandons la grâce d’être affamés de Dieu, jamais rassasiés de recevoir ce qu’il prépare pour nous.

Mais comme aux disciples d’alors, à nous aussi aujourd’hui, Jésus demande de préparer. Comme les disciples, demandons-lui : « Seigneur où veux-tu que nous allions faire les préparatifs ? ».
Où : Jésus ne préfère pas des lieux et n’en exclut pas d’autres. Il recherche des lieux qui ne sont pas par l’amour, qui ne sont pas touchés par l’espérance. Dans ces lieux inconfortables, il désire aller et il nous demande d’y faire les préparatifs. Tant de personnes sont privées d’un lieu digne pour vivre et de nourriture pour manger ! Mais tous nous connaissons des personnes seules, souffrantes, dans le besoin : ce sont des tabernacles abandonnés. Nous, qui recevons de Jésus le vivre et le couvert, nous sommes là pour préparer une place et un aliment à ces frères plus faibles. Il s’est fait pain rompu pour nous ; il nous demande de nous donner aux autres, de ne plus vivre pour nous-même, mais l’un pour l’autre. Ainsi on vit de façon eucharistique : en répandant dans le monde l’amour que nous prenons de la chair du Seigneur. L’Eucharistie se traduit dans la vie en passant du je au tu.

Les disciples, dit encore l’Evangile, firent les préparatifs après être « allés à la ville » (v. 16). Le Seigneur nous appelle aussi aujourd’hui à préparer sa venue en ne restant pas au dehors, distants, mais en entrant dans nos villes. Dans cette ville aussi, dont le nom –“Ostie” – rappelle justement l’entrée, la porte. Seigneur, quelles portes veux-tu que nous t’ouvrions ici ? Quels portails nous appelles-tu à ouvrir tout grand, quelles fermetures devons-nous dépasser ? Jésus désire que soient abattus les murs de l’indifférence et de l’omerta, que soient arrachées les grilles des abus et des tyrannies, que soient ouverts les chemins de la justice, de l’honneur et de la légalité. Le vaste lido de cette ville appelle à la beauté de s’ouvrir et de prendre le large dans la vie. Mais pour le faire, il convient de défaire les nœuds qui nous lient aux amarres de la peur et de l’oppression. L’Eucharistie nous invite à nous laisser porter par la vague de Jésus, à ne pas rester lestés sur la plage dans l’attente que quelque chose arrive, mais à lever l’ancre libres, courageux, unis.

Les disciples, conclut l’Evangile, « après avoir chanté les psaumes, partirent » (v. 26). A la fin de la messe, nous serons nous aussi en sortie. Nous marcherons avec Jésus, qui parcourra les rues de cette ville. Il désire habiter au milieu de vous. Il veut visiter les situations, entrer dans les maisons, offrir sa miséricorde libératrice, bénir, consoler. Vous avez connu l’épreuve de situations douloureuses ; le Seigneur veut être proche de vous. Ouvrons-lui les portes et disons-lui :
Viens, Seigneur, nous visiter.
Nous t’accueillons dans nos cœurs,
dans nos familles, dans notre ville.
Merci, parce que tu nous prépares la nourriture de la vie
et une place dans ton Royaume.
Fais-que nous soyons actifs dans les préparatifs,
que nous te portions avec joie toi qui est le chemin,
pour apporter fraternité, justice et paix
dans nos rues. Amen.

 

Posté par ParoisseMCallo44 à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2018

Week-end de la Pentecôte 2018

Commencé samedi soir par une soirée de louanges et une explication claire sur l'action du Saint-Esprit par le prêtre référent, ce week-end s'est poursuivi le dimanche dans la célébration eucharistique marquée par l'intensité de la participation, la beauté de la musique et la force de l'homélie en trois parties : le nouveau, la mission et l'assemblée de Dieu, nous avons continué par une sortie paroissiale dont voici quelques photos.

IMG_2370[1]

IMG_2372[1]Nous sommes accueillis par les habitants du Cellier et nous partageons ce temps d'accueil et de prière dans la célébration eucharistique.

IMG_2375[1]

IMG_2376[1]Après un temps de réflexion sur notre présence et notre vécu dans la paroisse animé par John et porté dans la prière, nous sommes réunis autour du feu et du pique-nique, dans un petit coin champêtre situé en bord de Loire. Que la nature est belle !

photo de saint méen

IMG_2378[1]

IMG_2380[1]

IMG_2384[1]Et nous terminons notre périple à la Chapelle Saint-Méen en restauration, où nous écoutons avec attention les explications du maître tailleur de pierre qui en assure la restauration et qui sait nous donner les détails qu'il découvre dans les pierres des murs pour déterminer les périodes de sa construction. Si notre chemin nous conduit en ce lieu qui domine la Loire, c'est magnifique !

 

 

 

Posté par ParoisseMCallo44 à 10:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mai 2018

Le lundi de Pentecôte Marie Mère de l'Église

 Marie mère de l'Église"Conformément à la volonté du Pape, la mémoire de Marie Mère de l’Église est désormais obligatoire pour toute l’Église de rite romain, le lundi après la Pentecôte. La Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements publie ce samedi 3 mars un décret en ce sens, signé le 11 février 2018, date du cent-soixantième anniversaire de la première apparition de la Vierge à Lourdes.

Ce décret institue la mémoire obligatoire de Marie Mère de l’Eglise pour toute l’Église universelle. Depuis plusieurs années déjà, dans certains pays et certains Ordres et Communautés religieuses, on célébrait déjà, le lundi de Pentecôte, la mémoire de Marie Mère de l’Église. Une messe votive existe déjà à ce titre dans le Missel Romain. Le pape Jean-Paul II avait déjà permis d’invoquer Marie Mère de l’Église dans la litanie ! À partir de cette année, c’est donc toute l’Église Catholique qui célébrera la messe du lundi de Pentecôte en l’honneur de Marie, Mère de l’Église". (extraits)

Posté par ParoisseMCallo44 à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lundi de Pentecôte 21 mai

priere

"Cette espèce-là, rien ne peut la faire sortir, sauf la prière" évangile du jour Mc,9

Adressons-nous à Dieu simplement de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre force, de tout notre amour, n'importe quand dans la journée, la soirée et même la nuit.

Posté par ParoisseMCallo44 à 07:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2018

La Pentecôte 20 mai

La messe de la Pencôte est célébrée à Saint-Laurent

le dimanche 20 mai à 10h30

Le samedi soir 19 mai à Saint-Thomas :

une veillée de prière sur l'action du Saint-Esprit à 18h30

 À la Cathédrale comme chaque année, de nombreux jeunes et adultes seront confirmés par Mgr.Jean-Paul James évêque de Nantes.

Le Sacrement de la Confirmation vient compléter l’initiation chrétienne ; l’évêque signifie ce sacrement par deux gestes : l’imposition les mains, qui est le signe de l’Esprit qui descend sur les chrétiens, et l’onction d’huile parfumée, qui est la marque de Dieu sur chaque personne et le signe de la joie que le chrétien doit répandre autour de lui. Ces nouveaux confirmés accueilleront les dons de l’Esprit.

La Pentecôte marque la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres et la naissance de l’Église. Cet événement étant survenu cinquante jours après Pâques (en grec, pentêkostê signifie « cinquantième »). L’événement de la Pentecôte ne peut être compris qu’en lien avec Pâques et l’Ascension : mort pour le salut du monde (le vendredi saint), ressuscité (le jour de Pâques) et parti rejoindre le Père (à l’Ascension), le Christ envoie aux hommes son Esprit (à la Pentecôte). C’est pourquoi cette fête clôt le temps pascal, qui dure sept semaines, et dont elle est le couronnement, (newletter du diocèse).

Posté par ParoisseMCallo44 à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2018

Guinée en attendant le retour

Guinee4blog 

pour ouvrir : clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet

Toutes les photos n'ont pas pu être placées dans le blog.

Nous aurons l'occasion de les regarder bientôt

Posté par ParoisseMCallo44 à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2018

Guinée texte

Guinée_texte (clic droit  ouvrir dans un nouvel onglet)

 

Posté par ParoisseMCallo44 à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]